Florence Béal-Nénakwé

L’artiste à la une : Florence Béal-Nénakwé, peintre

Originaire de l’ouest du Cameroun, nièce d’une des épouses du Roi, Florence Béal-Nénakwé passe une grande partie de son enfance dans la Chefferie Bangangté.

« Je dessinais en cachette parce que mes camarades se moquaient de mes dessins aux formes bizarres…Ce n’est qu’à mon arrivée en France, après quelques années que je vais découvrir la Peinture », d’abord sur toile, puis l’acrylique et l’huile. « On ne peut pas regarder ma peinture sans faire référence au cubisme dont Picasso est l’un des peintres phares. Je n’ai jamais étudié la peinture, ni les grands courants contemporains. L’esprit de création depuis les dessins de mon enfance est nourri par l’éveil artistique subi au sein de la chefferie Bangangté. »

A CultureFemme, on est tombé sous le charme de celle qui dit peindre toujours avec des couleurs vives pour transmettre la gaieté et la joie de vivre qui doit toujours l’emporter sur la disparition d’un être cher, parce que la vie continue pour perpétuer la vie des disparus. Et justement, sa peinture, c’est aussi pour rendre hommage à 2 femmes qui ont beaucoup compté dans sa vie : sa tante et sa mère et à travers elles, à toutes les femmes.

Par Julienne Zanga. CultureFemme Février-Mars 2006