Florence Béal-Nénakwé

D'expositions en expositions depuis 1996, cette artiste complètement autodidacte présente ses toiles, manie l'huile et l'acrylique, pour un message de tolérance et d'acceptation de la différence dans le physique ou dans les formes.

« La toile explique les choses à sa manière » aime-t-elle préciser devant d'étonnants portraits contemporains, des bustes de femme, ou une « narration chromatique » aux teintes contrastées.

 Marie-Hélène Hautois. Le progrès de Lyon